jeudi 25 mai 2017

des pages manquent (de 61 à 95)

Dans mon livre d'histoire
ma ville a les yeux crevés
des silhouettes chutent des ponts
comme du bois mort
les marches du métro sont rouges tièdes
je cherche des noms
gravés de droite à gauche sur le ciel glacé
à défaut du granit enfoncé d'or
mon livre d'histoire fait comme un soc dans la boue de Nanterre
sous une pluie de la longueur d'une plainte
sous les soleils captifs
mon livre d'histoire est recouvert d'une bâche
et d'un amas de tôle
il prend des coups
penché longuement sur les eaux bâillonnées
je cherche les visages crûment dénudés dans les éclats d'ampoule
des bleus de travail qui dorment sous les pierres
entre les pages, mare nostrum est prise dans un orage spécial
le claquement couperet des arcs électriques n'est jamais rentré dans Paris
mon livre d'histoire
n'est pas le grainetier qu'il devrait
des portes s'y ferment sans bruit
sur les meubles assourdis d'une vieille maison de chair

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire