samedi 12 novembre 2016

système racinaire

Il a traversé toute la ville
on lui avait dit qu'il y a là
un caillou au visage remarquable
ou tel décrochement de mur favorable au souvenir
des après-midi entières ainsi
inquiètes
serrées dans l'eau inerte
parfois des parfums violents surgissent et le frôlent
sans rien activer
ses jours sont pleins de ces pluies stériles
qu'il avait cru pouvoir laisser en enfance
chez lui des planisphères, des cartes,
sous les à plats que tu sais
de petites taches de sang n'en finissent plus de sécher
la mémoire coupable qui le relie à la poussière
alors il continue ses diagonales hasardeuses
les rues ne cessent de se resserrer
et quelques fois
entré dans un cimetière
il s’allège un peu du poids de son sang
en frottant ses mains
sur la pierre noire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire