vendredi 8 juillet 2011

Asile

Au plus près des
Élans ridés de mémoire
Au repos des dryades
Les escadrins noueux
S’abaissent jusqu’à mon crâne
 
D’arbres enveloppé
Légion
Qui sur le vent
Murmure
Et fraternise
Un pont à travers nuit
 
Assauts
        Aube
Le rouleur des blés
Couve le     vide

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire