samedi 18 juin 2011

L'appel

            Je suis les eaux d'un port
            Résignées
            Pleines de nacre
            Je courbe
            Sous l’étain à nu.

 
            Pourtant
            Quand le fil se découvre
            Les myriades de chemins m’
            Effraient

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire